Sk8 Bleu Rouge hi Adulte Camionnettes Haut Unisexe Vrai Baskets Bdqxfp Sk8 Bleu Rouge hi Adulte Camionnettes Haut Unisexe Vrai Baskets Bdqxfp
Aller au contenu principal
Rouge Baskets Vrai Haut Bleu Adulte hi Unisexe Camionnettes Sk8
Noir Rouge Chaussures Blanc Schwarz Portail Herren Baskets Dvs cuir qr8YqFn
Encore 4 Sneaker Lloyd Serments Lloyd Schwarz Herren Serments Oqt0YZx0 articles gratuits à lire
C’est sur ce terrain dans le parc des Evaux à Onex, à Genève, qu’a eu lieu dimanche l’agression d’un arbitre. 
© Les Evaux

Football

Sk8 Bleu Rouge hi Adulte Camionnettes Haut Unisexe Vrai Baskets Bdqxfp

Cours En Kashiwu De Absorber Chaussures Pour Chocs Sport Femmes Air D'ex Course Les Nouvelles 7rf7qP

A Genève, les arbitres veulent se mettre en grève après l’agression d’un des leurs dimanche. Il y a en fait très peu de violences physiques dans le football amateur, mais de plus en plus de tensions impliquant entraîneurs, parents et spectateurs

Encore une agression d’arbitre, physique celle-là. Ce n’est plus du tennis mais du football, ce n’était pas en direct à la télévision mais dans l’anonymat d’un match de cinquième ligue, un dimanche matin à Onex (GE). A quelques minutes de la fin du match opposant le FC Tordoya à la troisième équipe de Satigny, l’arbitre a été roué de coups par trois joueurs de l’équipe locale. «C’est parti d’un coup. J’étais juste à côté mais je ne suis pas sûr d’avoir compris ce qui s’est passé», témoigne un joueur de Satigny.

L’Association cantonale genevoise de football en désaccord

Trois mois après la très violente bagarre survenue dans le même stade – le pourtant très bucolique parc des Evaux – lors du match Kosova-Versoix, cette agression est l’incident de trop pour les arbitres genevois. Ceux membres de l’Union genevoise des arbitres de football (UGAF) ont décidé de faire grève ce week-end sur tous les terrains.

Une décision rarissime, contre laquelle l’Association cantonale genevoise de football (ACGF) essaiera de s’opposer mardi soir lors d’une assemblée générale extraordinaire. Une réponse définitive devrait être donnée mercredi. «Sans minimiser ce qui s’est passé, je ne pense pas que la grève soit la réponse appropriée», estime Pascal Chobaz, le président de l’ACGF.

La grève, les arbitres tessinois l’ont faite en mai 2017, déposant sifflet et cartons le temps d’un week-end, qu’ils espéraient de réflexion pour toutes les parties prenantes. «L’effet a été spectaculaire les trois semaines qui ont suivi, se souvient Fulvio Biancardi, le président de la Fédération tessinoise de football (FTC). La grève avait frappé les esprits. Et puis, petit à petit, les choses sont redevenues comme avant, en un tout petit peu mieux.»

1Entrez votre adresse mail
Sk8 Rouge Unisexe Haut hi Bleu Baskets Vrai Adulte Camionnettes
2Sélectionnez vos newsletters

Une suspension jusqu’en 2054

Dans tous les cantons, l’agression physique d’un arbitre reste un cas très exceptionnel. Et les sanctions sont souvent très sévères. A Fribourg, l’équipe de Wünnewil-Flamatt a été retirée des finales de 5e ligue en juin 2017 après l’agression de l’arbitre par un joueur, un récidiviste qui revenait de cinq ans de suspension. Dans le canton de Vaud, un joueur est suspendu jusqu’en 2054. A Genève, les quatre joueurs impliqués dans la bagarre du match Kosova-Versoix ne pourront espérer rejouer avant 2038, «parce que la «durée indéterminée» n’est pas reconnue par l’ordinateur», précise Pascal Chobaz.

Ces cas spectaculaires choquent parce que c’est désormais le coup de boule sans préavis, les coups de pied au visage, l’acharnement de meute à trois ou quatre contre un homme à terre. «Un jour il y aura un mort», redoute l’arbitre agressé dimanche, dans une interview à Sport-Center.

La réalité de la violence dans le football amateur est toutefois plus nuancée, ce qui ne veut pas dire qu’elle n’est pas moins malsaine. Ce que constatent tous les observateurs, c’est la montée des problèmes impliquant les entraîneurs, les parents, les supporters. «Il y a de plus en plus de tension au bord des terrains, constate Pascal Chobaz. J’ai même vu des parents de la même équipe se battre à coups de parapluies. On essaie de les mettre un peu à distance, derrière des cônes ou une corde, afin de relâcher un peu la pression.» En Belgique, certains clubs interdisent aux parents de parler durant les matchs ou les prient de suivre la rencontre depuis la buvette.

Campagne de sensibilisation

Au Tessin, l’agression d’un arbitre par un junior A a incité la FTC à monter un groupe de travail afin de lutter contre les violences. «Nous avons distribué aux clubs des chartes à faire signer aux juniors et à leurs parents, ainsi que des panneaux à placarder dans le stade, détaille Fulvio Biancardi. A partir du 13 septembre, nous commençons une campagne de sensibilisation à la télévision. Un spot, avec un ancien joueur tessinois très connu, sera diffusé une centaine de fois d’ici à Noël.»

En Valais, où Saint-Maurice a retiré son équipe de juniors A en début d’année après une bagarre générale contre Saillon, les sanctions, suspensions et amendes ont globalement connu une baisse sensible après l’introduction en 2013 d’un système dit «des points fair-play», qui remplacent la différence de buts en cas d’égalité au classement. En revanche, les incidents impliquant des entraîneurs sont en augmentation. «Au Tessin également, c’est assez banal», confirme Fulvio Biancardi.

Un ancien arbitre et instructeur se souvient avoir vu lors d'un match de juniors D «une jeune arbitre noire de 14 ans se faire courser par des parents». Pour lui, le problème est le même partout, à la fois très simple et très profond. «Dans les petits clubs, il manque souvent une personnalité forte qui dirige. Le président est un brave gars qui fait ce qu’il peut mais joueurs, entraîneurs et parents sont souvent livrés à eux-mêmes. Lorsque j’inspectais des matchs, je devais presque à chaque fois faire des remarques à des gens. «Y’a quelqu’un du comité?» Souvent, il n’y avait personne.»

Fixer des règles

Lundi soir, en ouverture de la séance de la commission technique de l’ACGF, Pascal Chobaz a mis en garde les responsables juniors des clubs genevois: «Aucun club n’est à l’abri. A vous de fixer des règles et d’imposer un cadre. Plus un club est clair dans ce qu’il attend et ce qu’il tolère, moins il a de chances d’être un jour victime d’un dérapage.»

L’agression du week-end dernier, comme celle du mois de juin à Genève ou une autre, en juin dernier dans le canton de Fribourg, concernent à chaque fois des équipes de cinquième ou quatrième ligues, c’est-à-dire le plus bas niveau de Suisse. Au contraire, les clubs d’élite – où il y a pourtant le plus d’enjeux – sont les moins touchés par ces problèmes. On pourrait y voir un paradoxe, mais la violence résulte plus de l’absence de cadre que de la présence d’enjeux.

Quelqu’un qui assiste à un entraînement d’une équipe de jeunes de Servette aura la surprise de voir tous les joueurs venir lui serrer la main. En début de saison, les parents de Balthazar, 10 ans, junior au FC Sion, ont reçu par SMS un rappel à l’ordre: encourager leur fils oui, crier des consignes non. Ce qui fait défaut dans les ligues inférieures, ce sont des barrières, au sens propre comme au sens figuré.

Publicité
Sk8 Rouge Bleu Haut Baskets Vrai Unisexe hi Adulte Camionnettes
Publicité

La dernière vidéo sport

Les athlètes suisses reviennent des European Championships de Glasgow/Berlin, qui réunissaient les épreuves de sept fédérations, avec dix-neuf médailles. Retour en images sur les cinq performances les plus marquantes

Dix-neuf médailles: la réussite de Lea Sprunger & Co.

Switzerland's Lea Sprunger reacts after winning the women's 400m Hurdles final race during the European Athletics Championships at the Olympic stadium in Berlin on August 10, 2018. / AFP PHOTO / John MACDOUGALL
© JOHN MACDOUGALL
Video Player is loading.
Current Time  0:00
/
Duration  0:00
Loaded: 0%
Progress: 0%
Stream Type LIVE
Remaining Time  -0:00
 
1x
Current Time  0:00
/
Duration  0:00
Loaded: 0%
Progress: 0%
Stream Type LIVE
Remaining Time  -0:00
 
1x